3 X Praires de Normandie Agrandir l'image

3 X Praires de Normandie

Nouveau

Nom commun de Venus verrucosa, un bivalve de la famille des vénéridés, hôte des fonds côtiers sablo-vaseux du bas de l'étage infralittoral jusqu'à 100 m de profondeur. Elle a une coquille épaisse, équivalve, ornée de stries concentriques très marquées dont la couleur varie du blanc jaunâtre au blanc grisâtre. C'est une espèce fouisseuse.

Plus de détails

5,36 €

Payez par CB avec Paypal
Payez par CB avec Paypal

En savoir plus

Les praires se consomment généralement crues, nature ou assaisonnées d'un jus de citron ou d'un vinaigre à l'échalote, mais elles sont également excellentes farcies, car leur chair ont une bonne tenue à la cuisson.

 

RECETTE Préparer un beurre ainsi :
Hacher finement le persil (sans les queues), et grossièrement les échalottes.
Mélanger intimement avec le beurre préalablement ramolli et découper en petits morceaux dans un mortier au pilon, en l'absence un bol bien creux et par exemple l'extrèmité d'un rouleau à patisserie peuvent très bien convenir.
Ajouter deux tours de moulin à poivre de Cayenne. On aura pris la précaution de détacher les praires de leur coquille, ce n'est pas indispensable, mais bien plus agréable pour les manger.

Répartir le mélange ainsi composé dans chaque demi-coquille à l'aide de deux petites cuillers, l'une servant de contenant, l'autre de poussoir.

Préchauffer le four sur 220 degrés (grill) puis enfourner.
Contrôler après 6 minutes, ne pas griller (évaporation de l'eau des praires).


Plusieurs essais au micro-ondes, sur crisp 750 W (de 3 à 5 minutes) sont plus ou moins concluants. La praire farcie est succulente et je la préfère nettement à la palourde farcie, qui perd alors du goût intrinsèque.